Les industries fossiles contraintes de changer : explications vidéo par Matthieu Auzanneau

Matthieu Auzanneau, le directeur du Shift Project et auteur de Or noir, la grande histoire du pétrole (La Découverte, 2015) explique dans cette vidéo pédagogique pourquoi les industries extractives, et en particulier les industries des combustibles fossiles sont contraintes de changer, de gré ou de force. Retrouvez la sur notre chaîne YouTube !

By fair means or foul, extractive industries bound for change: climate change, finite resources

 

De gré : changement climatique vs charbon, gaz et pétrole

Dans cette vidéo sur le changement climatique et l’épuisement des ressources fossiles, Matthieu Auzanneau évoque la contrainte qui s’impose aux industries extractives. En effet, limiter la hausse des températures à 2°C implique qu’environ 80% de nos réserves prouvées de pétrole et de gaz devraient rester enfouies. Concernant le charbon, toutes les réserves de charbon restantes devraient rester sous terre pour limiter la hausse des températures à +2°C.

Les implications pour l’industrie des combustibles fossiles sont bien sûr gigantesques et suffisent à expliquer pourquoi tant d’entreprises des énergies fossiles ont pu par le passé soutenir l’idée que le changement climatique était une supercherie.

De force : finitude des ressources fossiles et mur d’investissement

Toutes les formes d’énergies alternatives aux combustibles fossiles sont plus complexes que ceux-ci et donc plus difficiles et chères à mettre en oeuvre. En effet, l’énergie est intimement liée à la capacité à exercer le pouvoir : toutes les expressions individuelles et collectives du pouvoir dépendent de la disponibilité de l’énergie.

Il évoque également la production de pétrole classique qui s’est stabilisée depuis 2005, et ceci malgré un triplement des investissements après 2005 pour atteindre jusqu’à 700 milliards de dollars en 2014. Le manque d’investissements, par rapport aux besoins accrus induits par la difficulté croissante de l’extraction, est tel qu’il pourrait bien entraîner rapidement une crise profonde pour l’industrie pétrolière et gazière. Et le changement qui s’impose a désormais plusieurs raisons d’advenir, car les industries fossiles doivent faire face à la fois à la nécessité de limiter les changements climatiques et aux limites physiques sur les ressources.