Décarboner la mobilité en Vallée de la Seine

The Shift Project a lancé à la rentrée 2019 le projet « Décarboner la mobilité en Vallée de la Seine » (note de présentation du projet). Soutenu par l’ADEME, ce projet, qui a été présenté une première fois le 24 janvier 2020 à Paris, vise à chiffrer le potentiel de décarbonation de différentes alternatives à l’autosolisme dans les régions Normandie et Île-de-France.

Nos travaux

Les cinq synthèses régionales :

Objectifs du projet

Devant l’immense défi de la décarbonation, les collectivités manquent souvent d’éléments chiffrés pour réussir l’indispensable transition vers une mobilité durable et résiliente. Ce projet propose d’apporter des éléments chiffrés (réduction des émissions de CO2, budgets) quant à la situation particulière de la Vallée de la Seine et les comportements de mobilités dans ce territoire, selon différents scénarios de mise en œuvre d’alternatives à l’autosolisme (covoiturage, vélo, transports publics express, télétravail, livraison des achats).

Grâce à ces résultats rigoureux et proches du terrain, nous souhaitons orienter les politiques de mobilité en Vallée de la Seine vers les alternatives à l’autosolisme les plus efficaces et d’inspirer d’autres territoires dans la même démarche.

Le Shift et la mobilité

Le secteur des transports est la première source d’émissions de gaz à effet de serre (GES) en France, avec près de 30 % des émissions totales. La route génère 95 % du CO2 des transports. Les enjeux liés à la mobilité du quotidien sont largement explorés par les milieux académique et industriel. Cependant, les zones de moyenne densité sont trop souvent négligées, alors qu’elles représentent 43% de la population, et sont profondément dépendantes de la voiture particulière et son/ses carburant(s).

Partant de ce constat, le Shift a mené en 2017 l’étude « Décarboner la mobilité dans les zones de moyenne densité » dont la démarche et les conclusions ont été très bien accueillies par les différents acteurs de la mobilité. Le Shift a en effet été consulté dans le cadre de la mise à jour de la Stratégie nationale bas carbone et à l’occasion des Assises de la mobilité fin 2017, en amont de la loi LOM. Le « Guide de la mobilité quotidienne bas carbone », et le présent projet de mobilité en Vallée de la Seine visent à opérationnaliser les conclusions du rapport de 2017.

Partenaire de l’étude

L’ADEME finance à 70% ce projet, via le CPIER Vallée de la Seine, édition 2019. Le Shift est à la recherche de financements complémentaires.

Vidéos de présentation

Contact

Projet : paul.boosz@theshiftproject.org
Presse : communication@theshiftproject.org