Former l’ingénieur du XXIème siècle

Si le sujet « Enseignement Supérieur & Recherche » vous intéresse, vous pouvez vous inscrire à la newsletter « Enseignement supérieur » du Shift !


Mener la transition vers une économie et une société décarbonée et résiliente est un défi qui concerne tous les secteurs de la société. Cela suppose de former tous les étudiants et étudiantes aux enjeux socio-écologiques, bien que de manière différenciée, dans toutes les disciplines. L’ingénieur, parce qu’il se situe historiquement la croisée d’objectifs sociétaux et de contingences matérielles, est déterminant dans la transition socio-écologique. Manager, concepteur, ou sur d’autres postes, il doit intégrer dans ses analyses et décisions les changements climatiques à l’œuvre, l’effondrement de la biodiversité, la raréfaction des ressources disponibles, notamment énergétiques, ainsi que les conséquences sociales de ces bouleversements.

Cependant, les ingénieurs demeurent peu formés à ces enjeux. Seules 26% des formations d’ingénieurs abordaient les enjeux énergie-climat dans des cours obligatoires en 2019. 78% des ingénieurs interrogés estiment que leurs études supérieures ne les ont pas du tout ou pas tellement formés à ces enjeux, et 95% considèrent qu’ils devraient figurer en formation initiale d’ingénieur. Le Groupe INSA, conscient de l’ampleur de l’enjeu, a souhaité s’associer au Shift Project pour expérimenter l’intégration des enjeux socio-écologiques sur l’ensemble de ses parcours de formation initiale, et en tirer des enseignements utiles aux autres établissements du supérieur.

Nos travaux

Après 18 mois de travail, l’équipe du Shift Project et le Groupe INSA présentent les conclusions de ce projet sous la forme d’un rapport rassemblant :

Vous pouvez également retrouver : 

Une enquête sur les besoins en formation aux connaissances et compétences socio-écologiques pour l’ingénieur, réalisée par les Shifters avec l’association Alumni for the Planet, sera prochainement publiée. 

Comptes-rendus des ateliers collaboratifs qui ont suivi la présentation du rapport intermédiaire :

Objectifs du projet

Le Shift souhaite aider le groupe INSA à se constituer comme cas d’étude de la manière dont un groupement d’établissements peut intégrer ces problématiques sur l’ensemble du parcours de formation, en collaboration avec le corps enseignant et dans une démarche d’ouverture aux bonnes pratiques extérieures. Le tout en s’attachant à préserver la rigueur scientifique sur le fond.

Le but de la démarche est triple :

  1. Former des ingénieurs conscients, capables de comprendre et d’analyser la complexité croissante du monde dans lequel ils évoluent professionnellement ;
  2. Répondre à la demande de sens grandissante de la part des étudiants tant dans leur formation que dans leur future carrière professionnelle ;
  3. Répondre aux besoins de compétences actuels et à venir des organisations à opérer efficacement leur propre transition énergétique et écologique.

Déroulement du projet

Dans un premier temps, l’équipe a fait un « tour de France » des établissements (virtuellement, dû au Covid) afin de comprendre les particularités de chaque établissement et pour établir une méthode ensemble.

L’équipe a cartographié et fait un état des lieux de la prise en compte des enjeux socio-écologiques dans les formations du Groupe INSA.

Elle a ensuite élaboré, en co-construction avec les parties prenantes concernées, un socle commun de connaissances et de compétences pour tous les étudiants INSA, avec un focus sur les techniques de l’ingénieur. Un travail sur les approches pédagogiques innovantes et l’orchestration de ces objectifs de formation sur la durée des formations a été également produit.

Chaque établissement a été accompagné sur la réflexion de fond, la méthodologie, les contenus et l’animation du projet.

Les conclusions de ce travail ont été réalisés de manière ouverte et transparente, en intégrant de nombreux acteur extérieurs au Groupe INSA. Les différents livrables, publics, présentent les conclusions en terme d’objectifs de formation et de méthodologie, ainsi qu’un retour d’expériences issus du terrain. Ils ont vocation à inspirer d’autres établissements à enclencher une telle dynamique en leur partageant les enseignement tirés de cette expérience.

Le Shift et l’enseignement supérieur

Seulement 11 % des formations du supérieur abordent actuellement les enjeux climat-énergie de manière obligatoire, selon le rapport du Shift Project « Mobiliser l’enseignement supérieur pour le climat » (2019). Les enseignements climat-énergie sont plus nombreux dans la formation de l’ingénieur que dans les autres formations. Toutefois, ils sont plutôt l’apanage des formations spécialisées (« ingénieur environnement ») ; parfois disponibles en option, ils sont très souvent absents du tronc commun. La demande est pourtant forte chez les étudiants. Leur mobilisation, massive et inédite, appelle à une réponse académique profonde.

Au fil des nouvelles innovations technologiques, et des compétences attendues par les entreprises en la matière, la filière ingénieur évolue rapidement. Par exemple, les entreprises appellent désormais avec force les écoles d’ingénieurs à inscrire le numérique au cœur de leurs formations. Si le numérique est un enjeu bien identifié par les entreprises, c’est parce que l’intérêt à s’y intéresser est très court terme et confère un avantage concurrentiel fort. Les enjeux climat-énergie relèvent de considérations de long terme, et sont pour cette raison encore trop peu identifiés par les entreprises.

Les incitations manquent pour compenser ce différentiel, et en conséquence, les établissements ne donnent pas aux enjeux climat-énergie la place qu’ils mériteraient dans leurs formations. Or, le temps manque pour attendre encore que les formations évoluent naturellement.

Partenaires de l’étude

Le groupe INSA (INSA), qui est constitué de 14 établissements publics français de recherche et d’enseignement supérieur, est notre partenaire sur cette étude. 

Contenus vidéo/ replays

Vous pouvez retrouver l’intégralité des contenus vidéos produits dans le cadre du projet « Former l’ingénieur du XXIe siècle » sur notre chaîne Youtube dédiée. 

Replay – Evénement de présentation du rapport final (10 mars 2022)

Replay – Vidéo-conférence de présentation du Manifeste (31 mai 2022)

Contact

Pour le Groupe INSA : Claude Maranges – Chargé de Développement |+33 (0) 6 13 28 05 89 | claude.maranges@insa-toulouse.fr

Pour The Shift Project :
Clémence Vorreux – Coordinatrice Enseignement supérieur |+ 33 (0) 7 71 80 46 25 | clemence.vorreux@theshiftproject.org

Damien Amichaud – Chef de projet ClimatSup INSA | + 33 (0) 6 50 46 33 48 | damien.amichaud@theshiftproject.org

Presse : communication@theshiftproject.org