Point d’étape du projet « Décarboner la mobilité dans la Vallée de la Seine » [Compte-rendu – 24 janvier 2020]

Share:

The Shift Project a présenté le 24 janvier dernier le point d’étape du projet « Décarboner la mobilité en Vallée de la Seine », qui prolonge et territorialise le travail de 2017 sur la décarbonation de la mobilité dans les zones de moyenne densité. L’événement s’est déroulé aux Services du Premier ministre (Paris 7ème) et a été l’occasion de sensibiliser les acteurs locaux de la mobilité en Vallée de la Seine à notre démarche et de recueillir leurs retours.  Le préfet François Philizot, conseiller du gouvernement, Thibault Faucon (ADEME) et Matthieu Auzanneau ont introduit la session, avant la présentation du projet par Nicolas Raillard et Paul Boosz. 

Suite au projet « Décarboner la mobilité dans les zones de moyenne densité » en 2017, The Shift Project a lancé un nouveau projet d’étude de la mobilité en Vallée de la Seine. Par cette étude ancrée localement, le Shift souhaite informer et influencer les décideurs locaux dans la mise en œuvre d’une mobilité décarbonée, résiliente et durable. 

Vous trouverez ici la note de présentation du projet

Le projet et son contexte

La mobilité quotidienne en France est aujourd’hui principalement assurée par la voiture particulière. C’est le résultat de décennies de politiques d’aménagement et d’investissements publics qui ont favorisé l’étalement urbain et la voiture. Inverser cette tendance pour réduire les déplacements individuels en voiture prendra du temps.

Or, il apparaît aujourd’hui comme essentiel de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES), dont la voiture est le mode le plus émetteur, au sein du secteur le plus carboné : le transport. D’autre part, la baisse de la disponibilité (physique) du pétrole et l’introduction de taxes destinées à décourager l’utilisation de combustibles fossiles induit une forte tension sur la mobilité quotidienne des Français. Cette tendance, lourde si l’action climatique est prise au sérieux, ne pourra que s’accentuer si rien n’est entrepris pour réduire la dépendance à la voiture dans la mobilité quotidienne.

Ce projet vise à réaliser une étude macroscopique amont sur les systèmes de mobilité intégrés, résilients et durables dans un monde bas-carbone, prenant pleinement en compte les pratiques de mobilité en Vallée de la Seine. Il propose également une réflexion sur les conditions de réalisation de ces systèmes de mobilité via une estimation des dépenses à effectuer dans cet objectif.

Pour la première fois, des éléments chiffrés (réduction des émissions de CO2, coût de mise en oeuvre) seront apportés quant à la situation particulière de la Vallée de la Seine. Mais également les comportements de mobilité dans ce territoire, selon différents scénarios de mise en oeuvre d’alternatives à l’autosolisme (voiture en solo).

Grâce à des résultats rigoureux et proches du terrain, l’objectif est d’informer et inspirer les décideurs locaux dans la mise en œuvre d’une mobilité décarbonée, résiliente et durable.

Présentation  du projet « Décarboner la mobilité en Vallée de la Seine » et témoignages sur les précédents travaux du Shift et leurs impacts

Le think tank The Shift Project a à son actif plusieurs travaux sur le sujet, qui sont les précurseurs ou sont complémentaires à la présente étude. Ainsi, Laura Foglia et Francisco Luciano, respectivement chefs de projet de « Décarboner la mobilité dans les zones de moyenne densité » (2017) et du « Guide mobilité » (2020) ont été invités à témoigner sur leurs travaux avant que Nicolas Raillard et Paul Boosz ne présentent leur projet « Décarboner la mobilité dans la Vallée de la Seine » .

  • Laura Foglia, Cheffe de projet « Guide mobilité », The Shift Project
  • Francisco Luciano, Directeur du rapport « Décarboner la mobilité dans les zones de moyenne densité », The Shift Project
  • Nicolas Raillard, Chef du projet Vallée de la Seine, The Shift Project
  • Paul Boosz, Chargé de projet Vallée de la Seine, The Shift Project

Supports de présentation

Comptes-rendus des ateliers collaboratifs

Atelier 1 | Système de covoiturage au quotidien en Vallée de Seine
Quel système mettre en place ? Quels sont les enjeux propres à la Normandie et l’Île-de-France ? Quels sont les effets rebonds potentiels et comment les limiter ?

Pilote : Clémence Vorreux (TSP)| Scribe : Baptiste Andrieu (TSP)

Compte-rendu de l’Atelier 1

Atelier 2 | Système vélo au quotidien en Vallée de Seine
Quels succès/échecs dans la mise en place dans vos localités des politiques vélos ? Quelle(s) infrastructure(s) pour favoriser réellement la pratique du vélo ? Quels freins ?

Pilote : Francisco Luciano (TSP)| Scribe : Alessia Clausse (TSP)

Compte-rendu de l’Atelier 2

Atelier 3 | Transports publics express au quotidien en Vallée de la Seine
Comment se matérialisent les besoins en TPE sur votre territoire ? Quelles caractéristiques pour un système TPE efficace dans vos territoires ?

Pilote : Nicolas Raillard (TSP) | Scribe : Jean-Noël Geist (TSP)

Compte-rendu de l’Atelier 3

Atelier 4 | Mixité fonctionnelle (télétravail et livraison des achats)
Quelles sont pour vous les caractéristiques d’un système télétravail efficace dans vos territoires ? Quels effets rebonds potentiels ?

Pilote : Paul Boosz (TSP) | Scribe : Annabelle de Cazanove (TSP)

Compte-rendu de l’Atelier 4


Share: