COP22 | Émissions mondiales : - 5 % par an maintenant, ou… impossible plus tard

Pour sauver le climat, c’est maintenant ou jamais !

Pour avoir une chance de limiter le réchauffement à +2°C, les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent être réduites de 5 % par an dès 2018. C’est déjà énorme, mais si nous tardons davantage à agir, le défi deviendra pratiquement impossible à relever. Si nous attendons par exemple 2025, il faudrait que le rythme de réduction atteigne pas moins de 10 % par an*. Irréaliste : cela reviendrait à diviser par deux les émissions mondiales en sept ans, souligne une note d’analyse que publie The Shift Project à l’occasion de la clôture de la COP22.

Attendre encore dix ans pour agir, c’est renoncer à sauver le climat ! Il est illusoire d’espérer transformer 10 % de l’économie chaque année, et de façon durable.

La frontière entre « c'est encore possible » et « c'est devenu totalement inatteignable » est dramatiquement liée à ce que nous ferons et déciderons durant les trois ans qui viennent. Chaque année qui passe sans que nous réduisions nos émissions rend plus inaccessible l’objectif des +2°C. Attendre 2025 pour décider d’objectifs nationaux plus ambitieux que ceux présentés lors de la COP21 signerait la mort de l’accord de Paris. L’humanité est engagée dans une course contre la montre. Comme dans la fable, l’important, c’est de partir à point

Sans une mobilisation exceptionnelle et rapide pour réduire les émissions, l’accord de Paris risque de rester dans l'Histoire comme le symbole d’un aveuglement collectif.

Inventons dès maintenant le monde post-carbone ! L’année 2017 doit être partout – et d’abord en Europe – le début d’un profond mouvement de transformation. Les émissions de l’Union européenne ont crû de 1,4 % en 2015**  alors qu’elles ont baissé de 0,7 % en Chine et de 2,6 % aux États-Unis. Nous n'avons plus d'autre choix que de nous engager sans tarder dans une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre. Nous avons tout à y gagner.

 

*Les valeurs exactes sont respectivement : -5,4% à partir de 2018, -6,3 % à partir de 2020, - 9,4% à partir de 2025.

**Le Quéré et al. (2016): Global Carbon Budget 2016, Earth System Science Data

 

Note d'analyse « Les INDC et le budget carbone »
Simulation de trajectoires d’émission compatibles avec le budget carbone +2°C 

Note d'analyse

 

Schéma I – Trajectoires d’émission compatibles avec une hausse de température limitée à 2°C

Schéma I – Trajectoires d’émission compatibles avec une hausse de température li

 

Schéma II – Augmentation de l’effort en fonction du «délai d’attente»

Schéma II – Augmentation de l’effort en fonction du «délai d’attente»