1346 : LES LIMITES DE LA CROISSANCE - La transition économique du XIe au XIIIe siècle, par Michel Lepetit

Histoires de France - 12 juin 2014

Michel Lepetit, Vice-Président de The Shift Project, vient de publier dans Histoires de France un article intitulé 1346 : LES LIMITES DE LA CROISSANCE - La transition économique du XIe au XIIIe siècle. Simple clin d'oeil au rapport Meadows dont les analyses et prévisions s'avèrent, 40 an après, justes et pertinentes ? Cet article permet d'appréhender à quel point les questions énergétiques sont une force centrale de l'histoire « longue durée » chère à Fernand Braudel. Il  éclaire en parallèle la situation actuelle : une crise de croissance après deux siècles de prospérité dus aux machines à vapeurs et moteurs divers actionnés par des hydrocarbures qui se raréfient et mettent en péril notre avenir climatique.

A la lumière des travaux historiques réalisés depuis trente ans en histoire économique et technique, l'auteur s’interroge sur la nature de la fameuse « crise du XIVe siècle » et sa réalité profonde. Quelle est la nature de cette crise ? Est-ce une conjonction de phénomènes dissociés ? Quelle est la réalité de cette période qui a donné à nos contemporains une image si sombre de la fin du Moyen Âge, avec ses famines, ses guerres et ses épidémies ?

Avant 1346, l’Occident chrétien et la France en particulier connaissent trois siècles de prospérité exceptionnelle qui interpelle tous les médiévistes. Appelons-les « les trois cent glorieuses ». Cette renaissance résulte fondamentalement d’une base énergétique très solide de dizaines de milliers de moulins hydrauliques et éoliens, qui appuie une proto-industrie dynamique (agro-alimentaire, textile et sidérurgie) à forte valeur ajoutée, et favorise par des gains de productivité continus une urbanisation croissante. Cette économie résiste même à la famine exceptionnelle de 1315. Pourtant, 1346 va voir les limites de cette croissance extraordinaire. Bonne lecture !

La deuxième partie de l'article, intitulée 1346 : LES LIMITES DE LA CROISSANCE - Un développement « sustenable » et résilient, poursuivra la démonstration de la thèse de l'auteur, pour qui le XIe siècle donne un avant-goût de la révolution industrielle du XVIIIe siècle. Un précédent article, publié lui aussi dans Histoires de France N°4 et intitulé XIe - XIIIe siècles : La première révolution énergétique, est référencé ici.

Michel Lepetit est Vice-Président et trésorier de The Shift Project. Polytechnicien, il est aussi président de Global Warning, ainsi que porte-parole du projet de recherche collaboratif RISKERGY et du projet SFTE (Société de Financement de la Transition Énergétique).