[Invitation] « Décarbonons les Industries de Santé » : conférence et ateliers collaboratifs – mardi 28 mai 2024 en ligne

Share:

L’équipe santé de The Shift Project a le plaisir de vous inviter à la présentation du rapport préparatoire « Décarbonons les Industries de Santé » qui aura lieu en ligne le mardi 28 mai 2024 de 14h00 à 18h00.

Les inscriptions sont ouvertes, réservez vite votre place !

les ateliers collaboratifs de 14h à 18h sont désormais complets

Pour y assister, c’est simple :

  1. Inscrivez-vous dès maintenant sur le formulaire en ligne
  2. Rendez-vous mardi 28 mai dès 13h45 sur ce lien Zoom et en direct sur notre page Facebook

A propos de la publication

Face au changement climatique et à la raréfaction des ressources fossiles, les industries de santé doivent à la fois réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et assurer leur résilience.

Nos premiers travaux – Décarboner la Santé pour soigner durablement (2021 puis 2023) – ont montré que la part des médicaments et des dispositifs médicaux (DM) représentait la moitié des  émissions du secteur de la santé. Dans notre rapport 2023, nous avons présenté des scénarios de décarbonation de ces deux postes d’émissions à partir de deux leviers : décarbonation des processus industriels, et diminution des volumes par la promotion de la santé, la prévention et le juste soin. L’activation des deux leviers était nécessaire, leur part relative dépendant au premier ordre de la décarbonation de la production industrielle.

Aussi, The Shift Project, avec le soutien de la CNAM, mène un travail de recherche collaboratif pour préciser l’empreinte carbone des industries de santé sur leur chaîne de valeur et déterminer les leviers de décarbonation de la production des médicaments et dispositifs médicaux.

Ce webinaire aura pour point central la cartographie des flux de produits et de matières nécessaires à la production et à la consommation des produits de santé : combien consomme-t-on de médicaments et de DM en France et d’où viennent-ils ? Quelles sont les matières nécessaires à leur production ? Les émissions engendrées par ces flux physiques seront estimées dans la suite des travaux, en se basant sur une méthodologie soumise à vos retours et suggestions dès cette première publication. Ce rapport et ces ateliers collaboratifs s’adressent aux industriels de santé, qui sont en première ligne pour adresser la décarbonation de ces industries, ainsi qu’aux instances de pilotage de la santé qui en constituent des interlocuteurs privilégiés. Il est également destiné à tous les professionnels de santé qui structurent la demande en produits de santé.

Les ateliers de travail sont l’occasion de proposer aux participants de nous aider à instruire et à approfondir certaines thématiques (méthodes de conversion en émissions de GES, cartographie des flux de matières du secteur et recherche de données de terrain) pour la suite de nos travaux.

Programme – Mardi 28 mai | De 14h00 à 18h00

13h45 – Ouverture de la salle d’attente Zoom et du Live Facebook

14h00 – Introduction

  • Laurie Marrauld, Cheffe de projet Santé au Shift Project
  • Claire Traon, Directrice de mission Transition écologique et santé environnementale, Caisse nationale de l’Assurance Maladie

14h10 – Présentation du rapport préparatoire

  • Thomas Rambaud, Chef de projet Industries de Santé au Shift Project
  • Erwan Proto, Pilote du projet Industries de Santé
  • Clara Mourgues, Chargée de projet Industries de Santé
  • Jean-Noël Geist, Coordinateur du Projet Santé

14h50 “Point de vue de la CNAM” – Décarbonation du système de Santé

  • Claire Traon, Directrice de mission Transition écologique et santé environnementale, Caisse Nationale de l’Assurance Maladie

15h00  Présentation d’initiatives en cours

  • Charles Flahault, Chargé de projet décarbonation des produits de santé, Direction générale des Entreprises, Ministère de l’Économie
  • Etienne Tichit, Directeur Général, Novo Nordisk, Pilote de la feuille de route de décarbonation des industries et technologies de santé, CSF
  • Virgine Delay, Présidente du groupe RSE du Snitem et Directrice RSE chez SGH Medical Pharma
  • Inès de Maisoncelle, Cheffe de projet Empreinte Carbone, APHP
  • Marie Boisson & Bérénice Schell, shifteuses, organisatrices du congrès Santé 2050

15H30 Questions/Réponses

16h00 Conclusion

  • Laurie Marrauld, Cheffe de projet Santé au Shift Project
  • Jean-Noël Geist, Coordinateur du Projet Santé

16h15 Ateliers collaboratifs

Les personnes inscrites sont réparties par atelier dans des salles virtuelles, et confiées à des équipes d’animation pour une durée de 1h30. Afin d’assurer la qualité des discussions, les ateliers sont réservés à un nombre très limité de professionnel.le.s du secteur de la santé. Nous nous réservons donc le droit de refuser ou réaffecter les participant.e.s à un autre atelier.

  • Atelier 1 | Retours sur la cartographie matières : données physiques massiques et provenances des médicaments et dispositifs médicaux

Cet atelier aura pour but d’approfondir le travail sur la cartographie “matières” que nous présenterons dans le rapport, et qui sera encore incomplète. Que consommons-nous comme produits de santé, et en quelles quantités ? D’où viennent-ils, quelles sont les différentes étapes de production dans le monde ? Quelles sont les matières premières, les produits intermédiaires ?

A la suite de la présentation de la cartographie lors de l’événement, il s’agira dans cet atelier de challenger nos méthodes et hypothèses, de nous mettre sur la piste d’autres sources et contacts, de nous aider à compléter nos périmètres, etc., dans le but d’aboutir à une cartographie avec un niveau de granularité suffisant pour mener ultérieurement au calcul des émissions induites.

  • Atelier 2 | Médicaments : comment préciser la répartition de l’empreinte carbone nationale de notre consommation le long de la chaîne de valeur ? quels leviers de décarbonation explorer ?

Lors de cette publication intermédiaire, nous présenterons notre méthode pour convertir notre cartographie des flux de matières en consommations énergétiques et émissions induites. Cet atelier sera l’occasion de nous faire des retours et suggestions sur cette méthode.

Comment traduire notre cartographie des flux en ses impacts énergie-carbone ? Quelles sont les différentes étapes à prendre en compte (process industriels, stockage, transports…) ? Comment, à partir des quantités en jeu dans la cartographie et de leur localisation géographique, leur affecter des consommations énergétiques et émissions de process, pour enfin en déduire les émissions totales ? Quels seront ensuite les leviers de décarbonation à quantifier ?

  • Atelier 3 | Dispositifs médicaux : comment préciser la répartition de l’empreinte carbone nationale de notre consommation le long de la chaîne de valeur ? quels leviers de décarbonation explorer ?

Le principe de cet atelier est le même que celui de l’atelier 2, mais pour les dispositifs médicaux, bien que nos travaux sur ces derniers soient moins avancés que sur les médicaments.

  • Atelier 4 | Décarbonation et relocalisation : freins et opportunités pour les industriels de santé

Dans cet atelier, il s’agit de recenser les freins et opportunités auxquels sont confrontés les industriels de santé vis-à-vis de leur décarbonation.

Quels sont les opportunités et co-bénéfices (concurrentiels, financement de R&D, rentabilité, résilience, rétention des compétences, emplois…) que recèle la décarbonation pour les industriels des médicaments et des DM ? Quels sont les freins potentiels à l’opérationnalisation de la décarbonation (réglementaires, budgétaires, organisationnels, sociétaux, d’approvisionnement en énergie et en matières, d’emploi et de compétences, de modèles d’affaires, de financement…) ?

Afin d’éclairer l’intérêt climatique des relocalisations en France et depuis quels pays (ceux les plus carbonés aujourd’hui ? ceux se décarbonant le moins rapidement ?), nous considérerons à la fois les émissions liées à la production sur le territoire national et celles des produits importés.

17h45 – Restitution des ateliers en plénière

18h00 – Fin de l’événement

 

Nous remercions notre partenaire, la CNAM (Caisse Nationale de l’Assurance Maladie)


Share: