« Décarboner la Santé pour soigner durablement » : le Shift publie son rapport final

Share:

Nous avons le plaisir de vous présenter le rapport « Décarboner la Santé pour soigner durablement », quatrième publication du vaste Plan de transformation de l’économie française (PTEF). 

Fruit d’un an et demi de travail ayant mobilisé des dizaines de professionnels du secteur, cette publication présente les principaux enjeux énergétiques et climatiques auxquels est confronté le secteur de la santé, ainsi que les leviers de décarbonation à actionner dès 2022 pour gagner en résilience. 

La transition bas carbone du secteur de la Santé

Avec près de 8 % des émissions de gaz à effet de serre de la France, le secteur de la santé fait face à une double contrainte carbone : il doit réduire ses émissions de gaz à effet de serre, et chercher des substituts aux ressources énergétiques fossiles dont la disponibilité s’amenuise. De plus, il doit en même temps gérer les conséquences de la dégradation des écosystèmes et des crises climatiques sur la santé des populations.

Ce rapport s’adresse autant aux professionnels de santé qu’au prochain exécutif qui devra, dès 2022 prendre des mesures fortes pour libérer le système de santé de sa dépendance aux énergies fossiles.

Contexte : un système de santé vulnérable, qui doit et peut agir

Sur le sujet environnement et santé, il nous vient spontanément à l’esprit les impacts du changement climatique sur la santé des individus, dont les conséquences, déjà visibles, vont croître. Dans le cadre de ce travail, l’équipe santé du Shift a plutôt regardé l’impact du système de santé sur le changement climatique. Or, ce secteur qui compte 2,5 millions d’actifs apporte des services, consomme des biens et des aliments, produit des déchets, mobilise des transports, construit, chauffe et refroidit des locaux. Il joue donc un rôle dans la dégradation du climat et de la biodiversité.

La crise sanitaire que nous traversons depuis près de deux ans a révélé des failles abyssales dans notre système de santé, et nous a donné une idée des coûts exorbitants qu’entraîne le manque de préparation. Dans ce rapport, le Shift Project montre qu’il est non seulement urgent, mais surtout possible de réduire la dépendance du secteur de la santé aux énergies fossiles. Décarboner, c’est accroître la résilience du système de santé et le préparer aux crises futures. Décarboner le système de santé, c’est aussi reprendre notre destin en main.

Une évaluation inédite des émissions du secteur de la santé

Le rapport propose un chiffrage inédit de l’impact climatique du système de santé français, réalisé principalement à partir de données physiques : il est responsable de près de 8 % des émissions de gaz à effet de serre du pays. Nous trouvons, avec un périmètre très légèrement incomplet et des hypothèses parfois conservatrices, plus de 46 millions de tonnes de CO2 soit probablement près de 50 millions de tonnes de CO2e en réalité.

Répartition des émissions de gaz à effet de serre du secteur de la santé (MtCO2e) – Calculs The Shift Project 2021

Ce rapport chiffré propose sept principes d’action, 37 mesures et un renforcement massif de la prévention

Pour agir sur le prochain quinquennat mais aussi à long terme, le rapport propose de manière pragmatique d’agir sur tous les fronts. Sept principes d’action doivent guider la transformation du secteur de la santé.

Parmi les 37 grandes mesures proposées, 24 ciblent les postes les plus émissifs de gaz à effets de serre (alimentation, bâtiments, déplacements, médicaments, dispositifs médicaux), cinq les gaz médicaux et les déchets. Chaque sous-ensemble a fait l’objet d’un chiffrage de leur potentiel de réduction des émissions. Les 8 mesures restantes sont transverses.

Les mesures visant la seule décarbonation du secteur de la santé ne suffiront pas : elles devront être complétées par une transformation plus profonde du système vers un système de santé préventif. Un tel système cherche à préserver les conditions communes d’une bonne santé individuelle et collective par la mise en avant des liens de cause à effet entre la préservation de l’environnement et notre santé.

Soutenir une transition vers un système préventif plutôt que curatif, c’est aussi opérer une transition vers un système de santé plus sobre dans les pratiques de soins (sur-prescription régulée par modification des incitations financières, nouveaux conditionnements des médicaments adaptés aux prescriptions) et plus efficace dans la préservation du capital-santé par la prévention, qui évite les maladies ou permet de prendre les patients en charge plus tôt. Cette approche valorise les co-bénéfices en termes de santé, de climat et de réduction des inégalités qui existent entre la transformation de l’économie française et l’évolution vers un système de santé plus résilient.

Émissions de GES du secteur de la santé en 2050 après transformation (incluant la prévention) – Calculs The Shift Project 2021

L’équipe du projet

Ce travail a été conduit dès début 2020 par Laurie Marrauld, aidée dans un premier temps par Matthieu Sattler, puis épaulée par Thomas Rambaud, Marine Sarfati, Mathis Egnell, toujours en lien avec Jean-Noël Geist, aidée d’Héloïse Lesimple, et avec l’appui d’Erwan Proto pour les chiffrages.

Ce projet a également reçu le soutien de nombreux professionnels du secteur de la
santé qui ont contribué bénévolement à son écriture et à sa relecture.

N’hésitez pas à solliciter une conférence de présentation du rapport dans votre établissement, pour vos collègues, votre mairie, votre université, votre syndicat ou votre société savante etc. :

Contacts


Share: