Plan de transformation de l’économie française : focus sur l’industrie automobile

The Shift Project travaille sur ce secteur dans le cadre du vaste Plan de transformation de l’économie française (PTEF) initié durant le 1er confinement. En 2020, les premiers travaux sectoriels et transversaux ont donné lieu à des publications d’ensemble et à des fiches thématiques. En 2021, les travaux de recherche continuent, cette fois secteur par secteur, via la consultation et la mobilisation du plus grand nombre d’acteurs possible.

Replay de la conférence de présentation des travaux intermédiaires (22 juin 2021)

Les supports de présentation sont disponibles sous ce lien.

Comptes-rendus des Ateliers collaboratifs

À propos des travaux intermédiaires

L’industrie automobile fait face aujourd’hui, comme souvent dans son histoire, à des défis importants. Ceux de ce début de XXIème siècle sont pour autant sans précédent : il s’agit d’opérer en quelques années une mutation profonde sur tous les plans : process, produits, offres globales, usages et vraisemblablement business model, pour être au rendez-vous incontournable de la décarbonation complète d’ici 2050 et de la raréfaction des énergies fossiles

La France est un pays historique de l’industrie automobile, forte de grands constructeurs et d’équipementiers, d’un tissu très dense de sous-traitants et d’un niveau de service élevé. Il s’agit donc également de préserver l’excellence française de cette filière et de continuer à assurer les besoins de mobilité de la population.

Un tel scénario aussi contraignant existe-t-il pour l’industrie automobile française ? C’est ce qu’explore nos travaux, à ce stade intermédiaire, dans le cadre du Plan de transformation de l’économie française (PTEF) en cours d’élaboration par le Shift Project.

La crise sanitaire et économique que nous traversons depuis 2020 n’épargne évidemment pas l’automobile et frappe de plein fouet l’industrie française et européenne.

Mais cette crise ne doit nous faire oublier que d’autres menaces se profilent. Les conséquences du changement climatique, des tensions sur l’approvisionnement en énergie ou en ressources essentielles, l’altération de la biodiversité sont autant de bouleversements qui affecteront davantage encore le système socioéconomique français et international. Les transformations d’ampleur à engager pour y faire face (décarbonation de l’économie, adaptation aux chocs) représentent un défi historique qui concerne tous les acteurs, publics comme privés.

L’opportunité se présente d’orienter la relance du secteur automobile et l’utilisation de l’argent public vers des trajectoires compatibles avec les enjeux climatiques et moins dépendantes des approvisionnements en énergies fossiles.

En 2020, le Shift Project a publié des premières réflexions les mobilités quotidienne et longue distance, et leurs conséquences sur l’industrie automobile française. Nous proposons ici une vision basée sur les scénarios attendus d’évolution de la mobilité du parc d’ici 2050. Nous adoptons une approche holistique englobant les hypothèses technologiques et énergétiques, les prérequis de leur réalisation, ainsi que les impacts sur les usages et les emplois.

Ces travaux sont une contribution parmi d’autres à ce que pourrait être le chemin de l’industrie française de la mobilité routière dans une économie décarbonée et résiliente, qui aurait saisi l’opportunité de la transition énergétique pour allier performance et emplois. Ils s’articulent autour de quatre points :

  1. Faire un bilan de la place de l’industrie automobile en France et des caractéristiques principales du marché et du parc automobile.
  2. Analyser les scénarios possibles pour la mobilité routière, les axes retenus de décarbonation de la mobilité, l’état des scénarios existants et l’exposition de la vision proposée.
  3. Proposer des mesures de transformation pour orienter le chemin vers la vision proposée. Cette partie reste à un stade de maturité intermédiaire et est appelée à faire l’objet de critiques et de discussions avec l’ensemble des parties prenantes.
  4. Envisager les évolutions connexes possibles des activités de la filière, qui nécessiteront là aussi d’être complétées par d’autres contributions.

Comment contribuer au PTEF ?

En vue d’alimenter le travail sectoriel et de nourrir le débat public français, Les Shifters (l’association des bénévoles du Shift) mènent entre octobre 2020 et l’été 2021 une grande consultation sous le nom de code de « Big Review ». Pour participer, pas besoin d’être un expert, c’est votre avis de citoyen qui compte ! Si vous voulez participer, quatre moyens de vous impliquer :

  • Donnez votre avis en répondant au questionnaire en ligne et en encourageant votre entourage à le faire : http://www.bit.ly/3k9rKju
  • Participez à un atelier de discussion en vous inscrivant à l’une des prochaines sessions : https://www.weezevent.com/bigreview 
  • Devenez-vous aussi Shifter et organisez un atelier de discussion pour mobiliser votre entourage : https://bit.ly/2FAxZhh
  • Suivez le Shift Project et les Shifters sur les réseaux sociaux et partagez les informations relatives au PTEF et à la Big Review.

Notre objectif est de recueillir au moins 10 000 réponses au questionnaire et d’organiser 1 000 discussions sur l’ensemble du territoire, alors nous avons besoin de vous pour construire collectivement ce nouveau projet de société !

Précédentes publications

Fin 2020, le Shift a pu consolider une Vision globale_v1 du PTEF grâce aux nombreux retours engrangés depuis la publication de la Vision globale_v0 le 16 juillet 2020. Cette consolidation a donné lieu à la publication de fiches de synthèse de 2 pages et à la publications de fiches sectorielles approfondies.

Nous vous proposons ici de découvrir les compilation de ces fiches. 

Fiche de synthèse
Industrie automobile
Avancement du PTEF à octobre 2020

Fiche sectorielle longue
Industrie Automobile
Avancement du PTEF à fin 2020

  • Les fiches présentées traitent d’un sujet parmi une vingtaine, qui sont intriqués les uns aux autres. Ensemble, ces fiches reflètent l’état d’avancement de notre travail de définition d’une vision cohérente, multisectorielle, d’une économie transformée.
  • Cette vision globale reste à parfaire (encore), à débattre (toujours), et à compléter (bien sûr !) par des propositions de mesures opérationnelles avant de devenir un plan (un vrai ?) à proprement parler.
  • Cette vision globale de la transformation sert ainsi de point de départ pour mobiliser les acteurs sectoriels et territoriaux concernés. Le but de cette mobilisation : recueillir leurs avis, faire avancer les réflexions sur la décarbonation et la résilience dans leurs domaines respectifs, et ce faisant élaborer, secteur par secteur, des mesures plus concrètes permettant de déclencher la transformation dans les bons ordres de grandeur.
  • Les fiches reflètent la maturité du débat dans les différents secteurs :
    • pour certains secteurs, comme ceux des services, l’heure est encore à la bonne compréhension du niveau actuel d’émissions de gaz à effet de serre (GES) ;
    • pour d’autres secteurs, elle est à la bonne compréhension de l’efficacité des différents leviers qui peuvent être actionnés (fret, mobilité longue distance, industrie…) ;
    • pour les secteurs les plus matures, l’heure est à la définition des modalités de mise en œuvre des leviers apparus comme les plus efficaces (mobilité quotidienne, numérique, logement…).

Découvrez aussi :

Secteurs et chantiers du PTEF