Plan de transformation de l’économie française : focus sur la santé

Le Shift a pu consolider une Vision globale_v1 du Plan de transformation de l’économie française (PTEF), grâce aux nombreux retours engrangés depuis la publication de la Vision globale_v0 le 16 juillet. Nous vous proposons ici de découvrir l’une des 20 synthèses et la fiche associée, chacune faisant entre 1 et 2 pages : ensemble, elles constituent le Rapport de Synthèse.

La fiche synthétisée et mise à disposition sur cette page est un document de travail.

  • La fiche présentée traite d’un sujet parmi une vingtaine, qui sont intriqués les uns aux autres. Ensemble, ces fiches reflètent l’état d’avancement de notre travail de définition d’une vision cohérente, multisectorielle, d’une économie transformée – appelée Vision globale_v1 (celle-ci sera publiée plus tard en intégralité, sous la forme d’un Rapport Complet).
  • Cette vision globale reste à parfaire (encore), à débattre (toujours), et à compléter (bien sûr !) par des propositions de mesures opérationnelles avant de devenir un plan (un vrai ?) à proprement parler.
  • Cette vision globale de la transformation sert ainsi de point de départ pour mobiliser les acteurs sectoriels et territoriaux concernés. Le but de cette mobilisation : recueillir leurs avis, faire avancer les réflexions sur la décarbonation et la résilience dans leurs domaines respectifs, et ce faisant élaborer, secteur par secteur, des mesures plus concrètes permettant de déclencher la transformation dans les bons ordres de grandeur.
  • Ces démarches et leurs résultats alimenteront de manière originale et, nous l’espérons, utile, le débat public précédant l’élection présidentielle française de 2022. Cette deuxième étape débute maintenant.

En vue d’alimenter le travail sectoriel et de nourrir le débat public français, Les Shifters (l’association des bénévoles du Shift) mènent entre octobre 2020 et l’été 2021 une grande consultation sous le nom de code de « Big Review ». Pour participer, pas besoin d’être un expert, c’est votre avis de citoyen qui compte ! Si vous voulez participer, quatre moyens de vous impliquer :

  • Donnez votre avis en répondant au questionnaire en ligne et en encourageant votre entourage à le faire : http://www.bit.ly/3k9rKju
  • Participez à un atelier de discussion en vous inscrivant à l’une des prochaines sessions : https://www.weezevent.com/bigreview 
  • Devenez-vous aussi Shifter et organisez un atelier de discussion pour mobiliser votre entourage : https://bit.ly/2FAxZhh
  • Suivez le Shift Project et les Shifters sur les réseaux sociaux et partagez les informations relatives au PTEF et à la Big Review.
  • Notre objectif est de recueillir au moins 10.000 réponses au questionnaire et d’organiser 1000 discussions sur l’ensemble du territoire, alors nous avons besoin de vous pour construire collectivement ce nouveau projet de société !

Documents

Fiche de synthèse
Santé
Avancement du PTEF à octobre 2020

Fiche sectorielle longue
Santé
Avancement du PTEF à fin 2020

20 Fiches compilées
Rapport de Synthèse
Avancement du PTEF à octobre 2020

Secteurs et chantiers du PTEF

Synthèse de la fiche Santé du PTEF 

Le secteur aujourd’hui              

 Le secteur de la santé entendu au sens large (secteur sanitaire et secteur médico-social) compte 1,5 million de personnels soignants et non-soignants. Le secteur est responsable de 4,5 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) de la France, en raison notamment de l’importance du parc de bâtiments qu’il mobilise (11 % de la surface tertiaire).

Les outils de la transformation

Afin de diminuer l’empreinte carbone du secteur tout en améliorant sa résilience, il est nécessaire à la fois de relocaliser et diversifier les approvisionnements actuels en médicaments et matériels médicaux. Cela doit se coupler à une limitation de la surconsommation de médicaments et de matériel jetable. Le nombre de kilomètres parcourus dans le cadre du service de soin doit également être revu à la baisse, en déconcentrant l’offre de soin et en augmentant la polyvalence du personnel soignant. Les moyens de mobilité doivent être décarbonés (notamment passage à l’électrique) et le bâti rénové. La prévention des conduites à risque devrait enfin permettre d’atténuer une partie des besoins en soins (dépistages précoces, sédentarité, manque d’activités physiques, alimentation carnée ou transformée…).

Le secteur à l’issue de la transformation

Le délai d’accès aux soins a été réduit de même que l’empreinte écologique du secteur. Grâce à une augmentation de l’effort de prévention, passée de 3 à 10 % du budget de la CNAM, on constate une amélioration de la santé générale de la population et donc une réduction du besoin de prise en charge médicale. Le système de santé est donc moins coûteux et plus sobre. D’autre part, avec la relocalisation de la chaîne d’approvisionnement et la meilleure gestion du secteur, le système est davantage résilient face aux crises.

Les questions qui nous restent à explorer

  • Dans le secteur : la réflexion sur la relocalisation et la diversification des approvisionnements en médicaments manque encore de maturité, et celle sur le rôle des professionnels de santé dans la transition.
  • En lien avec le reste de l’économie : la transformation du secteur doit être mise en cohérence avec celle du secteur du bâtiment tertiaire (besoins en isolation thermique), du transport, de l’industrie et enfin du secteur du numérique (téléconsultations).

L’emploi

La transformation du secteur de la santé devrait se traduire par un gain net d’emplois qui n’a pas encore été chiffré précisément.

Les impacts

  • Les plus: réduction des émissions de GES du système de santé, réduction des inégalités d’accès aux soins, meilleure prise en charge et suivi des patients, amélioration globale de l’état de santé de la population, effets positifs sur l’emploi.
  • Les limites : effort de prévention important, donc complexe à mettre en œuvre, en direction de la population et des personnels de santé, réglementation plus forte pour éviter la multiplication des sur-consultations (rémunération au parcours, critères environnementaux…).

Votre contribution est encore possible pour la suite du travail : elle pourra être sectorielle, transversale, porter sur la valorisation et vulgarisation du travail ou consister simplement à vous rendre disponible pour un entretien avec l’équipe du Shift Project dans votre domaine d’expertise. Pour les plus motivé.e.s d’entre vous, rendez-vous sur cet autre formulaire en ligne pour proposer votre contribution : vous serez sollicité.e le moment venu.