[Invitation] « Pour une agriculture bas carbone, résiliente et prospère » : Présentation du rapport intermédiaire [jeudi 6 juin]

Share:

L’équipe Agriculture du Shift Project a le plaisir de vous inviter à la présentation du rapport intermédiaire « Pour une agriculture bas carbone, résiliente et prospère » qui se tiendra en visio jeudi 6 juin à 14h00. 

Pour vous inscrire au webinaire, merci de remplir ce formulaire

L’objectif de ce projet est d’imaginer la transformation du système agricole français pour répondre aux contraintes physiques qui le conditionnent, et d’instruire les enjeux socio-économiques que ces problématiques soulèvent.

La présentation sera retransmise en direct sur Zoom et Facebook Live. Au cas où vous ne pourriez y assister, sachez qu’une vidéo de cette visio-conférence sera disponible sur notre page Facebook (directement après l’événement) et sur notre chaîne Youtube (quelques jours après l’événement).

La présentation du rapport sera suivie d’échanges avec des experts du secteur puis d’ateliers collaboratifs, toujours en visio, de 16h30 à 18h00, réservés aux personnes travaillant dans le secteur agricole, afin d’approfondir certaines thématiques de notre étude.

Comment assister ?

Date : Jeudi 6 juin, en webinaire, de 14h00 à 16h00.
Connexion : rdv sur Zoom et en direct sur notre page Facebook.
Inscription : gratuite et facultative, elle se fait via le formulaire en ligne.
Replay : Au cas où vous ne pourriez assister à ce webinaire, sachez qu’un replay de ce webinaire sera disponible sur notre page Facebook (directement après l’événement) et sur notre chaîne Youtube (quelques jours après l’événement).

Programme

13h55 – Ouverture de la salle d’attente Zoom et du Facebook Live

14h00 – Mot d’introduction

  • Jean-Marc Jancovici, Président, The Shift Project

14h15 – Présentation du rapport intermédiaire « Pour une agriculture bas carbone, résiliente et prospère »

  • Clémence Vorreux, Coordinatrice Agriculture, The Shift Project
  • Céline Corpel, Cheffe de projet Agriculture, The Shift Project
  • Corentin Biardeau-Noyers, Ingénieur projet Agriculture, The Shift Project

15h00 – Eclairage : Quelles implications socio-économiques à cette adaptation ?

  • Sophie Devienne, Professeure d’agriculture comparée et de développement agricole et présidente de l’OFPM (Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires)

15h15 – Table ronde : Comment préparer le secteur agricole français à faire face aux vulnérabilités physiques ?

  • Serge Zaka, Ingénieur agronome, docteur en agroclimatologie, photographe
  • Adrien Lefèvre, Eleveur laitier, président de l’APLI (Association des producteurs de lait indépendant), administrateur de FaireFrance
  • Diane Masure, Agricultrice, vice-présidente de l’APAD (Association pour la promotion d’une agriculture durable)
  • Jean-François Delaitre*, Agriculteur, président de l’AAMF (Association des agriculteurs méthaniseurs de France)
  • Modération : Céline Corpel, Cheffe de projet Agriculture, The Shift Project

*Intervenant en cours de confirmation

15h55 – Questions / réponses avec l’audience

16h10 – Conclusion de la plénière et clôture du webinaire

16h15 – Pause

16h30 – Ateliers collaboratifs en visio (réservés à un nombre restreint de professionnels)

  • Atelier 1 | Quelle gouvernance pour anticiper les risques et organiser la résilience du système agricole ? Comment penser en commun l’avenir de l’agriculture, à moyen et long terme ? Comment organiser l’action collective ? À quelle échelle territoriale penser la transformation de l’agriculture ? Quel lien avec la recherche dans l’organisation de la gouvernance ?
  • Atelier 2 | Comment préparer le secteur à la raréfaction des ressources en gaz et en pétrole ? Comment optimiser la fertilité des sols et la productivité agricole avec moins d’engrais de synthèse et de carburants fossiles ? Quel transport des intrants et produits agricoles au niveau domestique et international ? Comment produire durablement la biomasse agricole nécessaire à la transition énergétique ?
  • Atelier 3 | Comment produire plus durablement en protégeant les agriculteurs français de la concurrence et des aléas économiques ? Comment assurer la viabilité économique et la pérennité des fermes françaises dans un marché mondialisé ? Quelles mesures de protectionnisme envisager ? Comment garantir une juste répartition de la valeur ? 
  • Atelier 4 | Quelle place pour l’agriculture française à l’international en 2050 ? (Que) voudra-t-on exporter en 2050 ? Devrons-nous choisir entre notre résilience et notre autonomie et la sécurité alimentaire mondiale ? Quelle place pour les exportations de produits à haute valeur ajoutée ?
  • Atelier 5 | Quelle place de la technologie dans la transition agricole ? Quelles technologies ont un rôle à jouer dans l’atténuation et l’adaptation au dérèglement climatique de l’agriculture ? Comment mesurer l’impact réel des technologies dans la transition agricole ? Quelle adéquation entre les technologies agricoles et des itinéraires agro-écologiques ? Comment éviter des déséquilibres d’outillages technologiques entre filières et systèmes de production ?

18h00 – Clôture de l’événement

À propos du projet

Lancé en juillet 2023, le projet Agriculture du Shift Project s’est fixé quatre objectifs :

Objectif 1 : Réaliser une évaluation quantitative des contraintes physiques actuelles et futures auxquelles est confronté le secteur agricole

Cette évaluation vise à présenter un chiffrage détaillé des contraintes physiques qui pèsent sur le système actuellement et à horizon 2050, et mettre en évidence les enjeux économiques, sociaux et politiques que supposent leur prise en compte, sur la base de la méthodologie du Plan de transformation de l’économie française (PTEF). Les paramètres structurants seront, concernant les « contraintes physiques » :

    • minimiser l’empreinte GES du système agricole (baisse des émissions et optimisation du stockage de carbone dans les sols), pour atteindre les objectifs climatiques de la France,
    • obtenir un système résilient face aux changements climatiques et aux crises potentielles, en s’intéressant particulièrement aux enjeux énergétiques, biogéochimiques et de concurrence en matière d’usage des sols, afin que ce système soit compatible avec la transition de l’économie française dans son ensemble (bouclage énergétique, ressources et usage des sols)
    • préserver la biodiversité agricole.

Concernant les « implications économiques, sociales et politiques » :

    • documenter les enjeux que la transition agricole représentera en termes d’emploi et de formation (renouvellement de la population agricole et pérennité du secteur),
    • documenter la question des évolutions nécessaires pour assurer la viabilité économique de la transformation du secteur au niveau des fermes, mais aussi au niveau international.
    • documenter la capacité du secteur à répondre aux besoins en alimentation de la population (sécurité et souveraineté alimentaires) et au-delà,
    • documenter la manière de « reconnecter » les consommateurs à leur alimentation et à l’agriculture, et revaloriser l’image et les conditions de travail des agriculteurs ;
    • documenter la place de l’innovation technologique dans la transition du secteur, identifier le domaine de pertinence des différentes technologies.

Cette évaluation sera construite sur la base de travaux scientifiques existants, le Shift tenant un rôle d’ensemblier tout en cherchant à apporter des éléments et angles d’analyse complémentaires utiles au débat.

Objectif 2 : Établir un dialogue constructif avec et entre les acteurs du monde agricole

Le débat sur la transition du système agricole et alimentaire est aujourd’hui très tendu et passionné, laissant peu de place à l’objectivation des enjeux et des perspectives qui se posent. Le Shift Project souhaite apporter un cadrage objectif au dialogue, aider à structurer le débat de manière qualitative sans nier les multiples défis du secteur, faire émerger des consensus entre acteurs sur les objectifs de transition écologique, les aider à identifier des trajectoires possibles dans un cadre physique défini en distinguant bien les options politiques qui se posent, et définir des mesures sans regret à engager sans tarder.

Pour être légitime et proposer des recommandations robustes, ce projet repose sur une concertation large et une collaboration forte avec les acteurs de la recherche (laboratoires, think tanks…), des membres des organismes professionnels (syndicats, coopératives, interprofessions…), de la formation (lycées agricoles, écoles d’agronomie, de restauration), des institutionnels (MASA, APCA) et de la société civile (organisations paysannes, associations environnementales, de consommateurs…).

Objectif 3 : Proposer des trajectoires en faveur d’une agriculture décarbonée et résiliente

Ces trajectoires seront définies en s’attachant à proposer une vision systémique, plaçant les systèmes alimentaires et agroalimentaires dans un cadre physique « non négociable » (énergie, climat, biodiversité, eau), en présentant de manière distincte les options politiques qui se posent (souveraineté alimentaire, pérennité économique, santé…) en recherchant la résilience de ces systèmes et en portant une attention précise aux différents bouclages (énergie, biomasse, sols).

Objectif 4 : Produire et porter des messages opérationnels et robustes pour s’engager durablement dans ces trajectoires

Le travail mené devrait aboutir à des recommandations aussi concrètes que possible adressées à tous les acteurs pertinents, du niveau local au niveau européen.

Ce premier projet devrait se poursuivre dans un deuxième temps par une réflexion « Alimentation » plus large, intégrant le système agroalimentaire et toutes les dimensions « de la fourche à la fourchette ». Cette réflexion s’inscrit elle-même dans un programme « Biomasse » plus vaste.

Équipe et contacts

Ce projet repose sur une étroite collaboration avec les Shifters, en particulier avec le cercle thématique Agriculture et Alimentation et l’équipe de la grande consultation des agriculteurs. Si vous souhaitez y contribuer, vous pouvez les contacter à l’adresse ct-agriculture@theshifters.org.


Share: