Plan de transformation de l’économie française : focus sur le logement individuel et collectif

Le Shift a pu consolider une Vision globale_v1 du Plan de transformation de l’économie française (PTEF), grâce aux nombreux retours engrangés depuis la publication de la Vision globale_v0 le 16 juillet. Nous vous proposons ici de découvrir l’une des 20 synthèses et la fiche associée, chacune faisant entre 1 et 2 pages : ensemble, elles constituent le Rapport de Synthèse.

La fiche synthétisée et mise à disposition sur cette page est un document de travail.

  • La fiche présentée traite d’un sujet parmi une vingtaine, qui sont intriqués les uns aux autres. Ensemble, ces fiches reflètent l’état d’avancement de notre travail de définition d’une vision cohérente, multisectorielle, d’une économie transformée – appelée Vision globale_v1 (celle-ci sera publiée plus tard en intégralité, sous la forme d’un Rapport Complet).
  • Cette vision globale reste à parfaire (encore), à débattre (toujours), et à compléter (bien sûr !) par des propositions de mesures opérationnelles avant de devenir un plan (un vrai ?) à proprement parler.
  • Cette vision globale de la transformation sert ainsi de point de départ pour mobiliser les acteurs sectoriels et territoriaux concernés. Le but de cette mobilisation : recueillir leurs avis, faire avancer les réflexions sur la décarbonation et la résilience dans leurs domaines respectifs, et ce faisant élaborer, secteur par secteur, des mesures plus concrètes permettant de déclencher la transformation dans les bons ordres de grandeur.
  • Ces démarches et leurs résultats alimenteront de manière originale et, nous l’espérons, utile, le débat public précédant l’élection présidentielle française de 2022. Cette deuxième étape débute maintenant.
  • En vue d’alimenter le travail sectoriel et de nourrir le débat public français, Les Shifters (l’association des bénévoles du Shift) mènent entre octobre 2020 et l’été 2021 une grande consultation sous le nom de code de « Big Review » : pour participer à la consultation en ligne sur les problématiques sous-jacentes à nos travaux, rendez-vous sur ce sondage en ligne (anonyme) ; pour participer aux petits ateliers de discussion animés par les Shifters, contactez l’équipe Big Review à comm-bigreview@theshifters.org ; pour en organiser autour de vous, rejoignez l’association Les Shifters, qui proposera régulièrement à ses membres de se former à l’organisation de ces ateliers.

Documents

Fiche sectorielle
Logement
Avancement du PTEF à octobre 2020

20 Fiches compilées
Rapport de Synthèse
Avancement du PTEF à octobre 2020

Secteurs et chantiers du PTEF

Synthèse de la fiche Logement du PTEF 

Le secteur aujourd’hui

La France compte 36 millions de logements, qui émettent un dixième des émissions de gaz à effet de serre (GES) du pays, essentiellement via le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire. La consommation d’énergie finale pour le bâtiment résidentiel était de 424 térawattheure (TWh) dont 80 issus du bois énergie et seulement 3 du solaire thermique. 420 000 nouveaux logements sont construits par an, ce qui fait de l’habitat le 1er vecteur de l’artificialisation des sols.

Les outils de la transformation

La transformation du secteur de l’habitat passe par davantage de sobriété. Ainsi, le nombre de nouvelles constructions devra être réduit et tout particulièrement le nombre de maisons individuelles, plus énergivores que les logements collectifs. Une massification de la rénovation énergétique des constructions anciennes est également nécessaire. Enfin, un chantier de décarbonation de la chaleur utilisée dans les logements devra être mené.

Le secteur à l’issue de la transformation

Le secteur de l’habitat a fortement réduit son impact environnemental. Le nombre de nouveaux logements construits chaque année n’est à présent plus que de 120 000, soit une division par 3,5. Malgré tout, le parc de logements a augmenté de 22 % entre 2020 et 2050 pour suivre l’augmentation de la population. La consommation d’énergie des logements a été diminuée de 40 % par rapport à 2018 (isolation, pompes à chaleur, chaleur urbaine…). Le secteur est même devenu un puits de carbone significatif en raison de l’intégration de matériaux biosourcés aux nouveaux logements. Globalement et hormis les isolants biosourcés, la consommation de matières premières pour le secteur du bâtiment est en forte baisse par rapport à 2018 (-85 %).

Les questions qui nous restent à explorer

  • Dans le secteur : le potentiel du solaire thermique comme moyen de réduire les émissions de GES n’a pas encore été investigué. La fonction de puits de carbone du secteur à l’issue de la transformation doit être estimée plus précisément. Enfin, les marges de manœuvre en termes de sobriété personnelle (colocations, cohabitat…), les impacts du réchauffement climatique, ainsi que l’augmentation probable des consommations liées au rafraîchissement n’ont pas été explorées.
  • En lien avec le reste de l’économie : une mise en cohérence des besoins en bois pour le logement est nécessaire, ces besoins étant inférieurs à ceux utilisés dans la fiche bois & forêt et celle des bâtiments tertiaires. En lien avec le secteur villes et territoires, le secteur logement pourrait proposer plusieurs trajectoires consolidées de construction de logement neuf pour en évaluer les impacts.

L’emploi

La contraction de la construction neuve conduit à une forte baisse du besoin en main d’œuvre, compensée de moitié par le besoin occasionné par les rénovations énergétiques. Les effets de la décarbonation de la chaleur sur l’emploi n’ont pas été quantifiés.

Les impacts

  • Les plus: les logements sont largement décarbonés, et sont davantage résilients face au changement climatique et à la contrainte pétrolière. Les dépenses de chauffage sont réduites pour les ménages.
  • Les limites: l’importance des investissements impacte fortement l’endettement des ménages.

 


Votre contribution est encore possible pour la suite du travail : elle pourra être sectorielle, transversale, porter sur la valorisation et vulgarisation du travail ou consister simplement à vous rendre disponible pour un entretien avec l’équipe du Shift Project dans votre domaine d’expertise. Pour les plus motivé.e.s d’entre vous, rendez-vous sur cet autre formulaire en ligne pour proposer votre contribution : vous serez sollicité.e le moment venu.