« L’Emploi : moteur de la transformation bas carbone » Rapport intermédiaire

Share:

Nous avons aujourd’hui le plaisir de vous présenter le nouveau rapport intermédiaire « L’Emploi : moteur de la transformation bas carbone ». Après de nombreuses publications sectorielles, il s’agit du premier rapport traitant d’un chantier transverse qui est aussi au cœur du Plan de transformation de l’économie française (PTEF).

Que contient ce rapport ? Ce rapport présente les évolutions envisagées secteur par secteur dans le cadre du PTEF, et les leviers à actionner dès aujourd’hui pour anticiper et accompagner ces changements. Il propose également une étude de cas approfondie sur les Hauts-de-France, une région qui présente un contexte territorial particulier entre déclin industriel et grandes ambitions pour la décarbonation et l’emploi.

Pourquoi un rapport intermédiaire ? Parce qu’il s’agit d’un document de travail soumis à la consultation du public. Il a vocation à évoluer jusqu’à la publication du rapport final fin 2021. Si vous souhaitez nous faire part de vos retours, faites-les directement sur ce document Word téléchargeable, ou écrivez à yannick.saleman@theshiftproject.org et à vinciane.martin@theshiftproject.org.

À propos de la publication

Si les transformations que doivent subir les secteurs de l’économie pour respecter les Accords de Paris sont d’abord physiques, l’emploi a toujours été au cœur du Plan de transformation de l’économie française (PTEF) du Shift Project, lancé alors que démarrait la crise sanitaire.

L’objectif de ce rapport n’est pas de prédire l’avenir de l’emploi, mais plutôt de répondre aux trois questions qui suivent, dans les bons ordres de grandeur et les bonnes dimensions qualitatives.

Compte tenu d’une transformation physique de nos activités cohérente avec la décarbonation, combien de main-d’œuvre sera nécessaire, et comment sera-t-elle allouée ? Comment adapter nos compétences et réallouer nos moyens humains pour répondre à ces nouveaux besoins ? Enfin, comment organiser et piloter ces transformations, dès aujourd’hui, pour que l’emploi en soit le moteur, plutôt que la victime d’un énième chantage ?

Ce que nous pouvons déjà affirmer, c’est que l’emploi de tous les secteurs sera impacté par la transformation bas carbone, mais de manière très hétérogène, et parfois massive.

Assurer l’adéquation en volume et en compétences de l’offre de main-d’œuvre exigera une forte anticipation, une accélération et une coordination entre secteurs.

Les prospectives emploi et compétences actuelles n’intègrent que trop peu les enjeux de décarbonation – cette intégration doit être complète et concerner tous les secteurs si on veut pouvoir adapter la formation à la bonne échelle et à la bonne vitesse.

Un pilotage fort, intersectoriel et coordonné entre échelons territoriaux et nationaux est donc essentiel à une mise en œuvre effective.

Ce travail est le fruit d’une collaboration avec des nombreux spécialistes de la question, contributeurs et relecteurs, que nous remercions. Il va se poursuivre dans les mois qui viennent. Nous comptons sur le lecteur critique pour critiquer ce rapport intermédiaire et en faire un beau final ; mais nous comptons aussi sur l’acteur pour agir, car oui, vu la tâche qui nous attend, 2050 c’est déjà demain.


À propos du PTEF

Ces travaux de recherche font partie du Plan de transformation de l’économie française (PTEF), un programme de recherche prospective initié par le Shift lors du premier confinement pour explorer le « monde d’après ».

S’appuyant sur une méthodologie à la fois sectorielle et transversale, il vise à proposer des solutions pragmatiques pour transformer l’économie, en la rendant moins carbonée et plus résiliente, et en favorisant l’emploi.

En 2021, les travaux de recherche continuent, cette fois secteur par secteur, via la consultation et la mobilisation du plus grand nombre d’acteurs possible.

Pour aller plus loin, le Shift Project a lancé fin avril 2021 un « Appel à contribution » destiné aux entreprises, pour financer et nourrir le PTEF.


Share: