[Invitation] Présentation du rapport « Quelle aviation dans un monde contraint ? » (3 mars 2021)

Share:

En mai 2020, le Shift Project et les Supaéro Décarbos publiaient un premier rapport intitulé « Crise(s), climat : préparer l’avenir de l’aviation ». 9 mois plus tard, nous sommes heureux de vous inviter à la présentation de notre nouveau rapport sur le sujet : « Pouvoir voler en 2050 : quelle aviation dans un monde contraint ? » qui aura lieu le mercredi 3 mars prochain.

Comment assister ?

Date : Mercredi 3 mars 2021, de 18h00 à 21h00, en ligne.
Connexion : rdv sur ce lien Zoom, ou en direct sur notre page Facebook.
Inscription : gratuite et facultative, elle se fait via le formulaire en ligne.

Dans le cas où vous ne pourriez pas assister à ce webinaire, sachez qu’un replay sera disponible sur Facebook (directement après l’événement) et sur notre chaîne Youtube (quelques jours après l’événement).

Programme de la soirée

17h50 – Accueil Zoom et ouverture du Live Facebook

18h      Mot d’introduction

  •  Jean-Marc Jancovici, Président, The Shift Project

 18h10   Présentation du rapport « Pouvoir voler en 2050 : quelle aviation dans un monde contraint ? » 

  • Grégoire Carpentier, Co-pilote du rapport et co-fondateur du collectif SUPAERO-DECARBO
  • Olivier Del Bucchia, Co-pilote du rapport et co-fondateur du collectif SUPAERO-DECARBO

19h10   Réactions/témoignages des contributeurs et contributrices du rapport

  • Nicolas Gourdain, Professeur à l’ISAE-Supaero ; 
  • Antoine Thebault, Directeur de programmes – Compagnie aérienne ;
  • Bich Ha Duong, Ingénieure Supaero (16 ans dans une compagnie aérienne) ;
  • Clément Jarrossay, Ingénieur aéronautique ;
  • Marie Rebière, Diplômée de l’ISAE-Supaero (Promotion 2020), Consultante en Energie et Transports ;
  • Xavier Devars, Pilote sur long-courrier ;
  • Jeanne Bosc Bierne, Diplômée de l’ISAE- Supaero (Promotion 2020), Etudiante en master à Sciences Po ;
  • François Robert, Etudiant en master Arts et Politiques à Sciences Po ; 
  • Alix Laget, Contrôleur aérien ;

19h55 Témoignage (en anglais) des co-fondateurs de Safe Landing, « collectif britannique de travailleurs des compagnies aériennes soucieux de l’environnement »

  •  Finlay Asher, Ingénieur aéronautique et co-fondateur de Safe Landing
  • Todd Smith, Pilote et co-fondateur de Safe Landing

20h05 Temps d’échange (Questions/réponses) avec le public 

20h50 Conclusion

20h55 – Fin de l’événement                                                           

A propos du rapport

En mai 2020, le Shift Project et les Supaéro Décarbos présentaient, en pleine crise sanitaire, une série de mesures décarbonantes que l’État pourrait exiger en contrepartie de son soutien au secteur, dans un premier rapport intitulé « Crise(s), climat : préparer l’avenir de l’aviation ». En ciblant des actions activables immédiatement et aux effets significatifs dès 2025, ce rapport défendait l’idée que le redressement d’un secteur durement touché par la crise n’était pas incompatible avec le lancement d’une politique effective de décarbonation. Bien au contraire : temporiser la transition énergétique de l’aviation la rend d’autant plus vulnérable face à la menace climatique.

Depuis, Airbus s’est engagé dans la production d’un avion à hydrogène en 2035, les prises de positions publiques sur la décarbonation de l’aviation se sont multipliées, et la crise sanitaire s’est prolongée, affectant l’équilibre financier de nombreux acteurs aujourd’hui confrontés à un risque de faillites sans précédent.

Mais depuis également, de nombreux acteurs et actrices semblent s’être reconnus dans le discours porté par le Shift et les Supaéro Décarbos, et ont souhaité poursuivre les travaux menés. Telles sont donc les contributrices et contributeurs de ce nouveau rapport : des professionnels du secteur désireux de se confronter à cette angoissante mais inéluctable question : comment agir aujourd’hui pour continuer à voler demain, dans un monde contraint ? Autrement dit, comment orienter le secteur aéronautique vers des trajectoires compatibles avec les enjeux climatiques et moins dépendantes des approvisionnements en énergies fossiles ?

« Nous, ingénieurs aéronautique, pilotes, contrôleurs aériens, employés de compagnies aériennes, usagers ou simples amoureux de l’aviation, las des discours clivants à son égard, signons ce rapport avec l’ambition de créer les conditions d’un débat apaisé sur sa capacité à réduire drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre, dans des proportions compatibles avec un monde vivable en 2100. »

« Nous, aérophiles climato-concernés, revendiquons pouvoir faire partie de la solution plutôt que du problème, en portant une parole transparente, désintéressée et scientifiquement étayée sur ce que peut faire – mais aussi ne peut faire – le secteur aérien pour se décarboner. »

Ce nouveau rapport, qui sera présenté le 3 mars au public, vise à :

  • Proposer la définition et l’instauration d’un budget carbone pour le transport aérien ;
  • Chiffrer les mesures de décarbonation proposées par le secteur via une analyse par scénario ;
  • Soumettre deux scénarios de décarbonation à l’épreuve du budget carbone, afin d’en tirer des conclusions ;
  • Lister les mesures de décarbonation activables rapidement au niveau national.

Share: