L'efficacité énergétique, portée par le Shift via le projet SFTE, au cœur du plan Juncker

La France et l’Allemagne ont décidé de porter la rénovation énergétique du bâtiment au cœur du sommet ECOFIN du mardi 9 décembre. Dans le cadre du plan Juncker, programme d’investissement pour la relance de l’économie européenne, Paris et Berlin proposent de recourir à des projets massifs de financement innovant faisant appel à des engagements de performance énergétique.
 
La Commission européenne a sélectionné les programmes pour la rénovation énergétique des bâtiments publics comme des projets typiques qui pourraient bénéficier de financements. La rénovation énergétique des bâtiments publics a été clairement identifiée par la mission d’appui dédiée (« task force ») mise en place sur ces sujets et regroupant la Commission et la BEI.

Le projet SFTE (Société de financement de la transition énergétique) – piloté par The Shift Project et la Fondation Nicolas Hulot – est un outil permettant de rénover les bâtiments publics à l’échelle de l’Europe sans alourdir la dette des Etats est pour partie à l’origine de cette évolution radicale de la stratégie européenne.

Ainsi, les rénovations énergétiques comprennent des bénéfices socio-économiques qui seraient fortement valorisables dans le contexte du Plan Juncker :

• Création d’emplois locaux, en partie à travers les PME : avec environ 15 emplois/an par million d’euros investis, un programme de 120 Mds € d’investissements dans les bâtiments publics permettrait la création de plus de 600 000 emplois additionnels/an sur un durée de 3 ans;
• Le développement d’une industrie d’excellence qui permettrait de stimuler les exportations européennes vers des marchés mondiaux en croissance dans l’efficacité énergétique;
• L’amélioration de la balance commerciale fortement déséquilibrée de l’UE;
• Indépendance énergétique: l’UE28 importe plus de 50% de l’énergie qu’elle consomme et la crise ukrainienne souligne actuellement la vulnérabilité de la situation actuelle de l’Europe;
• Des investissements stimulant la compétitivité de l’UE: les importations d’énergies fossiles représentent plus de 1 Md € par jour mais des économies d’énergie permettraient à l’UE d’utiliser ces ressources pour générer davantage de valeur ajoutée;
• Une réduction exemplaire des émissions de CO2 dans le contexte de la COP21, en accord avec les objectifs européens.

 

Pour plus d’information, veuillez consulter le site du projet SFTE, la page projet sur le site du Shift et les documents ci-dessous :

 

                            A 420bn€ European investment program for the 14/10/14 ECOFIN council 

Notes de synthèse SFTE                  SFTE et le Plan Juncker

                                              

120 Mds € d'investissements de qualité pour le Plan Juncker