La transition énergétique au Royaume-Uni, par Dustin Benton

Dustin Benton est le directeur de l’énergie et des ressources au sein du think-tank britannique Green Alliance.  Il y dirige la stratégie bas carbone et la gestion des ressources depuis 2011. Avant de rejoindre Green Alliance, Dustin a oeuvré dans la campagne de la protection de l’Angleterre rurale où il a dirigé les travaux sur la relation entre la protection du paysage, le changement climatique et les nouvelles infrastructures de l’énergie.

 

Dustin a présenté, dans le cadre des Ateliers du Shift du 9 juin 2015, une vue d’ensemble de la transition énergétique au Royaume-Uni et en particulier de l’évolution du secteur électrique sous les angles historique et politique.  En effet, il commencé par rappeler que le secteur électrique était encore dominé par le charbon puis le gaz et le pétrole de la mer du Nord.


Mais cela commence à changer même si il n’écarte pas le fait que le Royaume-Uni utilisera encore ces énergies pour les trente prochaines années. Il a insisté sur le rôle des politiciens dans la réussite de la transition énergétique ; en ce sens, Green Alliance a réussi à mettre en accord les trois principaux parties politiques autour d’un engagement qui garantit la lutte contre le changement climatique, le respect du Climate Change Act et la décarbonation du secteur électrique.

 

En effet, la transition énergétique a pour cadre le Climate Change Act qui se base sur une stratégie à long terme avec pour objectif de réduire les émissions de 400 gCO2/kW à 50 gCO2/kW en 2030. Le Royaume-Uni compte essentiellement sur l’éolien off-shore et le EMR: L’Electricity Market Reform, qui repose sur un prix plancher pour le CO2, les Feed-in-Tariff pour toute centrale bas carbone et un marché de capacité couplé au marché de gros.

 

Dustin a terminé son intervention par l'évocation des challenges auxquels fait face la transition énergétique notamment d’acceptabilité sociale, ou encore de maitrise de la demande énergétique.


Vous pouvez voir ou revoir cette intervention grâce à la captation vidéo mise en ligne par le Shift :