Assises de la mobilité : bilan critique du Shift Project

The Shift Project a participé aux Assises de la Mobilité au sein de l’atelier « Pour une mobilité plus propre » dont la synthèse a été publiée le 13 décembre, et met en garde contre l’adoption d’une solution reposant essentiellement sur un progrès technologique aux effets incertains. The Shift Project a apprécié l’esprit d’ouverture des organisateurs, et encourage les autorités publiques à explorer les différentes pistes évoquées pour élaborer une stratégie cohérente sur le long terme.

Ces Assises avaient pour objectif d’« identifier les besoins et les attentes prioritaires de tous les citoyens autour de la mobilité, en accordant une attention particulière aux transports de la vie quotidienne, aux zones rurales et périurbaines ». Cette démarche répondait à une logique démocratique de concertation très appréciable.

Suite à la publication de son rapport « Décarboner la mobilité dans les zones de moyenne densité »The Shift Project a participé au débat en s’efforçant de mettre en évidence la pertinence de solutions alternatives à la voiture individuelle sur l’ensemble du territoire.

Ces Assises resteront « comme le premier temps de la refondation de notre politique des transports », s’est félicitée la ministre des Transports qui clôturait ces Assises le 13 décembre. Qu’en est-il ?